POZIERES (80) Le travail des écoliers sur la Grande Guerre récompensé d’une 3e place nationale

Crédit Photo: Courrier Picard

Vingt-deux élèves du regroupement pédagogique concentré de Contalmaison, Ovillers-la-Boisselle et Poziéres, basé dans cette dernière commune, près d’Albert (est de la Somme), viennent de remporter le troisième prix national (sur 474 participants) au concours Les Petits Artistes de la mémoire de l’Office national des anciens combattants (Onac).

Ce prix récompense le travail collectif des classes de CE2 au CM2 de l’an dernier sur le carnet de guerre de l’arrière-grand-père par alliance de leur institutrice, Laëtitia Tailly. «  Ce travail, réalisé avec l’aide de l’association Digger cote 160, avait déjà été récompensé par les premiers prix départemental et académique  », souligne cette dernière.

La remise des prix aura lieu à Paris, le 10 novembre. Mais mauvaise surprise pour la professeure : «  La déception a été grande, car j’ai le droit de ne faire participer qu’un seul enfant.  »

Alors, avec Yves Potard, président de Digger cote 160, elle a décidé de faire une surprise à ses élèves. Vendredi 9 octobre, à la salle des fêtes de Contalmaison, les écoliers ont appris qu’ils allaient tous profiter d’une escapade à Paris, le 11 novembre.

Mais restait encore à choisir l’élève qui recevra le prix en leur nom à tous. «  Si vous êtes d’accord, je vous propose de vous isoler et de décider vous-même  », a lancé aux enfants Lætitia Tailly. Assez vite ces derniers ont nommé Chloé Villain pour son implication picturale dans le projet.

Le voyage, financé par l’intercommunalité et les trois municipalités du regroupement pédagogique, permettra aux enfants de découvrir la capitale en bateau, de visiter le musée Grévin et de participer aux commémorations du 11 Novembre à l’Arc de triomphe.

«  Nous sommes très heureux pour les enfants, mais un peu déçus que cette troisième place nationale n’ait pas retenu l’attention de l’académie, de la préfecture ou de l’Onac d’Amiens, comme c’est le cas dans d’autres régions  », soulignent l’institutrice et Yves Potard.

 

Publié le 12/10/2015

Courrier picard